Plus les Juifs en faisaient pour le Keren Hayessod et plus celui-ci en faisait pour eux. Le Keren Hayessod leur a lancé un défi et leur a fourni la filière pour participer à l'écriture du plus grand chapitre de 19 décennies d'histoire juive, la construction de l'Etat d'Israël.

 
Dr Israël Goldstein, Président honoraire du KH-AUI et ancien Président mondial, 1979



Deux sujets de première importance furent au cœur de l'activité du Keren Hayessod durant cette décennie. Le premier fut la vague d'immigration qui déferla sur Israël pendant les années qui suivirent la guerre des Six-Jours. Durant les seules années 1971 à 1974, quelque 185 000 immigrants, dont la moitié venait d'Union soviétique, sont arrivés dans le pays. Une reprise de l'immigration d'une telle envergure créa des besoins spéciaux et le Keren Hayessod joua un rôle important dans l'aide nécessaire à cette importante tâche nationale. La guerre de Yom Kippour, en 1973, interrompit ces efforts, mais le Keren Hayessod lança alors une campagne de de collecte de fonds d'urgence qui permit de réunir 300 millions de dollars, battant ainsi le record précédent de 1967. La seconde grande tâche d'intérêt national concernait le projet Renouveau, un programme de modernisation des quartiers défavorisés, dans la mise en œuvre duquel le Keren Hayessod joua, une fois de plus, un rôle central. A partir de 1978, les communautés du Keren Hayessod à travers le monde furent jumelées avec des villes et des quartiers, ce qui leur permit de développer pour la première fois des relations directes sans intermédiaire (certains de ces partenariats existent encore). Le Keren Hayessod effectua au cours de cette période de substantiels changements organisationnels, parmi lesquels la création d'une Division féminine internationale et d'une division du Young Leadership.