Archie Hendler z"l  1930 - 2011
 

Un grand leader sioniste australien​​​

Archie Hendler

C'est avec une profonde peine que le Keren Hayessod-Appel unifié pour Israël de Nouvelle-Galles du Sud, en Australie, a appris le décès de son estimé gouverneur, Archie Hendler. Né en Afrique du Sud en 1930, Archie avait immigré en Australie en 1983. Archie était une légende au vrai sens du terme, un homme très honorable qui avait très bien réussi et un militant de longue date au service de l'AUI et de l'Etat d'Israël. Le long engagement d'Archie en faveur d'Israël avait pris plusieurs formes : philanthropie, investissements en Israël et travail communautaire, des activités qu'il avait toutes entreprises dans les années '60. Il était gouverneur de l'AUI de Nouvelle-Galles du Sud et a été la force motrice de plusieurs projets menés en Israël. Il a apporté son aide à de nombreux projets de l'AUI et a été président du projet Renouveau, qui a procuré un soutien aux enfants défavorisés pendant plus d'une décennie. Archie a insufflé l'amour d'Israël à ses enfants et petits-enfants. Il a reçu en 1995 le plus prestigieux hommage de l'AUI de Nouvelle-Galles du Sud, le Prix Max Freilich, pour ses nombreuses années au service d'Israël et du peuple juif. Archie laisse une femme, Yetta, et des enfants, David et Rena, Michael et Alana, Gary et Sharon, ainsi que neuf petits-enfants. Israël, le peuple juif et la famille mondiale du Keren Hayessod ont perdu un grand ami et un leader généreux. Il nous manquera à tous.

Archie Hendler ז"ל

Un hommage personnel de Miriam (Mickey) Bloomberg, ancienne représentante en Israël de l'AUI d'Australie et de l'AUI d'Afrique du Sud pour le projet Renouveau et Partenariat 2000

Grandir en Afrique du Sud dans les années '40, durant la Seconde Guerre mondiale et avant la création de l'Etat d'Israël, était un défi pour les adolescents juifs sud-africains. A cette époque, le principal mouvement de jeunesse était Habonim, et c'est au sein de ce mouvement que j'ai fait la connaissance d'Archie et Yetta Hendler. Beaucoup d'entre nous ont fait leur aliya après la création de l'Etat d'Israël, et quelques années plus tard, je revins comme "Shli'hat Aliya" en Afrique du Sud, où je retrouvai avec les Hendler avec grand plaisir. Lorsque je suis rentrée en Israël à l'issue de ma Shli'hout (mission à l'étranger), j'ai eu le privilège d'être nommée représentante en Israël du programme sud-africain et australien du projet Renouveau, destiné à renforcer les quartiers périphériques et défavorisés d'Israël. A ce privilège s'attachait un autre avantage, le fait qu'Archie était président du projet Renouveau pour l'Australie. Nous avons travaillé ensemble à la création de projets dont deux quartiers – le Shikoun Hamizra'h de Rishon Letsion et Neveh Golan à Tel-Aviv-Jaffa –devaient bénéficier pendant plus de vingt ans. Les bienfaits de la vision et des conseils d'Archie sont évidents aujourd'hui, avec le succès que continuent de remporter ces programmes. Longtemps après que la plupart des communautés étrangères se furent retirées du projet Renouveau, Archie Hendler insista pour que ces programmes soient maintenus et supervisa personnellement leurs budgets opérationnels. Les Hendler venaient en visite en Israël tous les ans et, avant de s'atteler à ses propres affaires, Archie consacrait une journée entière à des visites sur les sites des projets, assistant à des réunions, écoutant les requêtes des habitants et les conseils des professionnels. Archie attendait les rapports et les chiffres qu'il examinait scrupuleusement et sur lesquels il posait des questions. Archie n'attendait pas des autres qu'ils donnent ce que lui-même ne donnait pas ou ne pouvait pas donner, et il offrit un exemple personnel en finançant différents projets dans les quartiers concernés. Avec le décès de ce merveilleux "Mentsch", le vide laissé par cet ami de toujours, ce guide et ce collègue, sera très difficile à combler.

Miriam (Mickey) Bloomberg Jérusalem, février 2011