Elisabeth et Georg Citrom
19/02/2013
Stockholm, Suède

Décennies de leadership et de générosité


​​​​​​​
 
L'histoire de la vie d'Elisabeth et de Georg Citrom, deux de nos militants et donateurs  les plus remarquables en Suède, pourrait facilement être transférée sur grand écran. D'une certaine manière, ils incarnent l'histoire de notre peuple au 20e siècle - qui est passé en quelques années de la tragédie la plus terrible, à l'indépendance et à la renaissance nationales. 
Nous  les rencontrons  dans leur appartement de Kfar Saba, lors d'une de leurs fréquentes visites en Israël. Tant Elisabeth (née Schreiber) et Georg sont  nés en Transylvanie (Roumanie). Tous deux sont des survivants de la Shoa et leur histoire unique  sera racontée dans un autre article, qui sera publié le moment venu sur ce site.
Pour le moment, nous dirons qu'après ces années terribles , ils ont chacun rejoint le mouvement pour l'immigration clandestine  en Eretz Israël et ont  commencé un nouveau chapitre dans leur vie, en prenant part à la lutte pour l'indépendance de l'Etat juif et son développement.

Après avoir vécu en Israël pendant huit ans, Georg et Elisabeth ont décidé de se marier et de rejoindre  le père et le frère d'Elisabeth, qui s'étaient installés  en Suède après la guerre et à qui Elisabeth avait rendu visite  quelques années plus tôt. Ils se sont mariés le 25 Juillet 1956 à Malmö, et Georg a rejoint le père d'Elisabeth dans son atelier d'abat-jours  dans la petite ville de Växjö, à quelques centaines de kilomètres de Stockholm. Infirmière diplômée, Elisabeth est pour sa part allée  travailler dans un hôpital local
ingatitiued4.jpg
Elisabeth, tenant en mains une réplique de la plaque de reconnaissance apposée dans le bâtiment, et Georg, à sa droite, avec leur famille, devant leur projet au village de jeunes  Neve Michael

Le couple s'est impliqué dans l'activité juive et sioniste presque immédiatement. Le foyer Citrom est devenu  le siège du Keren Hayessod local, et Elisabeth s'est engagée également comme militante dévouée de la WIZO. Ils organisèrent des événements de collecte de fonds pour Israël, et l'atelier, qui est rapidement devenu l'un leaders dans son domaine dans toute la Suède, ajouta sa propre contribution. Au fil des ans, la réputation des Citrom s'est étendue  bien au-delà des frontières de leur petite ville. Ils ont pris part à chaque ouverture de Campagne, en général à la résidence de l'ambassadeur d'Israël dans la capitale, et se souviennent en particulier, avec beaucoup de nostalgie, de la visite officielle en Suède  du Président de l'Etat d'Israël Chaim Herzog z"l, en 1990.  Aussi bien la cérémonie qui s'est tenue alors en sa présence dans la synagogue de Stockholm, que la réception festive en son honneur organisée par le roi Carl XVI Gustaf, à laquelle les Citrom furent également invités,  restent pour eux des souvenirs impérissables.
Les Citrom se sont aussi lies  d'amitié avec les ambassadeurs israéliens successifs en Suède et ont  fondé la branche locale de l'Association d' amitié  Suède- Israël à Växjö, recrutant d'importantes personnalités non- juives pour soutenir l'Etat d'Israël.
A la fin des années 1990, ils ont déménagé à Stockholm et Elisabeth est devenue membre du Conseil du KH, s'impliquant particulièrement dans les projets, un domaine dans lequel la campagne KH Suède a toujours été très performante. Parmi de nombreux autres projets, Elisabeth et son mari soutiennent généreusement le Village des Jeunes Neve Michael, près de Pardes Hanna. Ils sont aussi des visiteurs réguliers en Israël, et Elisabeth ne manque jamais la Mission suédoise qui se tient chaque année  en octobre. Ils ont été les premiers à mobiliser pour une campagne d'urgence du KH Suède à la suite du terrible incendie qui a ravagé les montagnes du Carmel à la fin 2010, causant des dizaines de morts et d'importants dégâts matériels.
ingatitiued5.jpg
 Un autre témoignage de l'amour pour Israël de Mr. et Mme Citrom, et de leur souci de son bien-être

«Quand un choix d'affiches historiques du KH a été exposé à l'aéroport Ben Gourion pendant une année entière, nous avons ressenti une immense fierté à traverser ce passage chaque fois que nous sommes retournés en Suède après un séjour en Israël», notent-ils. "Nous continuons à penser que nous devons beaucoup à Israël, qui nous a rendu notre dignité et notre force", ajoute Elisabeth.
Tous deux considèrent leur succès à trasmettre leurs valeurs juives et sionistes à leurs enfants , Yoel, qui vit aux États-Unis, et Evelyne, citoyenne  israélienne, comme  une réalisation majeure. Leur petit-fils Tobias, étudiant à l'Université de Princeton, est très actif dans le campus Hillel, ajoutant ainsi un nouveau chapitre à l'activisme de la famille.
Après des décennies de leadership et de  philanthropie de leur part, le siège mondial  du Keren Hayessod à Jérusalem et la grande famille du KH dans le monde entier tiennent à remercier Elisabeth et Georg pour leur engagement et générosité exceptionnels.  Nous sommes fiers, chers Elisabeth et Georg, de compter des gens comme vous parmi nos leaders et donateurs, et nous vous souhaitons de nombreuses années d'activité, de bonne santé et de bonheur!