Renforcer la société israélienne
 

Aider les jeunes à risques 

Shlomit Bicha est née en Israël et a grandi à Ashdod, mais elle a entendu pendant toute son enfance le récit des épreuves endurées par ses parents lorsqu'ils ont fui l'Ethiopie au cours des années 70 pour être finalement acheminés en Israël au cours d'une mission aérienne secrète. "Je suis israélienne à tous points de vue, mais je suis aussi éthiopienne – ce sont mes racines", déclare Shlomit, 29 ans. 
Shlomit Bicha
Shlomit Bicha est née en Israël et a grandi à Ashdod, mais elle a entendu pendant toute son enfance le récit des épreuves endurées par ses parents lorsqu'ils ont fui l'Ethiopie au cours des années 70 pour être finalement acheminés en Israël au cours d'une mission aérienne secrète. "Je suis israélienne à tous points de vue, mais je suis aussi éthiopienne – ce sont mes racines", déclare Shlomit, 29 ans.
 
A l'âge de 18 ans, elle a commencé à travailler, dans le cadre de son service militaire, dans la police d'Ashdod et elle est restée au sein des forces de l'ordre pendant un an encore au terme de son service. Cette expérience fut révélatrice car elle lui a permis de découvrir soudain le côté le plus sombre d'Israël.
 
Mais ce sont les enfants des rues qui ont changé le cours de son existence. "J'ai vu tant d'enfants dans la rue et je voulais toujours savoir comment ils en étaient arrivés là. Pourquoi ils se droguaient et traînaient dehors au lieu d'être à la maison avec leurs parents ?", déclare Shlomit.
 
Comme elle était le seul policier éthiopien à l'époque où elle a découvert ces jeunes, ils répondaient à ses questions. "Un contact se nouait entre nous", se souvient-elle.
Malheureusement, une fois qu'ils étaient renvoyés chez eux, ils disparaissaient. "Ces enfants m'ont vraiment touchée. J'ai décidé de consacrer ma vie à aider d'autres enfants avant qu'il ne soit trop tard", poursuit-elle.
Après avoir travaillé avec des jeunes à risques dans différentes régions du pays pendant quatre ans, elle poursuit aujourd'hui la réalisation de son rêve en travaillant comme conseillère dans le cadre du programme Avenir des jeunes de l'Agence juive, un programme sans précédent qui lie des jeunes à risques à de jeunes adultes formés à les conseiller, pour leur permettre de surmonter leurs handicaps éducatifs et sociaux et de réussir dans la vie. Elle est actuellement responsable de 16 jeunes de 10 à 11 ans à Bat Yam.
 
En tant que conseillère, Shlomit doit être une source de soutien constant pour les jeunes dont elle a la charge et elle doit les aider dans tous les domaines, du travail scolaire à la réalisation de leurs rêves.
Une partie de sa tâche consiste à aider parents et enfants à rétablir la communication entre eux, et il s'agit souvent de familles éthiopiennes. "L'enfant se tourne souvent vers moi parce je viens du même endroit que lui et que je peux donc le comprendre", affirme-t-elle.
 
"En tant que conseillère, mon objectif est de guider ces jeunes et de les doter des outils dont ils ont besoin pour réussir. Avenir des jeunes fonctionne vraiment. Ce programme change des vies."