Ayalim - Soutenir la nouvelle génération de pionniers d’Israël
 

REDYNAMISER L'ESPRIT SIONISTE

​​​
 

Combler les écarts de développement

Le Néguev et la Galilée représentent 70 % du territoire israélien, mais ils n’abritent que 30 % de sa population et ne participent qu’à hauteur de 8 % à l’économie israélienne. Les habitants de ces régions comptent de nombreuses personnes et familles défavorisées, dont beaucoup sont de nouveaux olim (immigrants). En marge de la vitalité économique, des opportunités culturelles, universitaires et professionnelles qu’offre le centre du pays, ces populations voyaient, jusqu’en 2002, le fossé socio-économique se creuser inexorablement, représentant une sérieuse menace pour l’avenir d’Israël.

C’est sur ce constat que s’est créée, en 2002, l’association Ayalim, dans le cadre d’une stratégie nationale soutenue par le gouvernement israélien afin de peupler le Néguev et la Galilée.
Et de fait, ce nouveau modèle de peuplement, associant vision d’avenir et action concrète, est à l’origine d’une véritable révolution sociale en Israël !

S’inspirant de l’esprit pionnier des fondateurs d’Israël, Ayalim oeuvre au développement social du Néguev et de la Galilée, des régions classées comme zones de haute priorité nationale. Plus de 1 000 jeunes adultes idéalistes vivent dans 11 villages d’étudiants d’Ayalim dans le Néguev et en Galilée, et construisent l’avenir, insufflant une nouvelle dynamique au sein des quartiers défavorisés au coeur des villes, mais aussi dans les régions plus isolées.

Bénéficiaires de bourses de logement et d’études, ces étudiants effectuent tous 250 heures de service communautaire bénévole par an.
Adaptant leur travail aux besoins spécifiques de la communauté, les étudiants suivent le travail scolaire des enfants et les aident à faire leurs devoirs, ils animent des centres d’activités extra-scolaires pour les jeunes, rénovent des bâtiments et nettoient des abris antiaériens.

Les projets sociaux, culturels et éducatifs qu’ils initient responsabilisent les habitants, embellissent la localité et améliorent le niveau des services municipaux. Porteur d’une réelle dynamique, le projet Ayalim a profondément modifié les régions périphériques du pays et contribué à l’essor de l’Etat d’Israël dans son ensemble.

Donner un nouveau souffle à l’esprit sioniste

Ayalim est aussi une oeuvre de transmission. Très attachés aux communautés dans lesquelles ils se sont installés, nombre d’anciens étudiants du programme Ayalim ont décidé de s’établir dans le Néguev ou en Galilée, afin de poursuivre ce qu’ils avaient initié. Sept groupes d’anciens sont aujourd’hui sur le point de créer de nouvelles communautés dans ces régions. Ensemble, ils veulent offrir de nouvelles perspectives d’emploi et de service aux populations locales et faire revivre ainsi le sionisme fervent qui animait les bâtisseurs d’Israël !

 downloadpdf.jpg

COMMENT VOUS POUVEZ LES AIDER

Un don de 7500  € nous permettra de soutenir l’un des villages d’Ayalim. En remerciement de votre généreuse contribution, une plaque sera apposée dans l’un des villages d’étudiants d’Ayalim.

Chaque contribution aidera à améliorer la vie d'un Israélien défavorisé et à renforcer la périphérie vulnérable d'Israël ! 
donate fr.jpg